Accueil > Archives > 2006

2006
  • REMEMBER DJANGO

    Django nous manque, souvent. Heureusement, sa musique vit toujours, à travers des musiciens pleins de talent et conscients de l’héritage à transmettre, et grâce à la passion du public, intacte.

    Florin Nicolescu s’est imposé en quelques années comme un des musiciens les plus prestigieux de la scène manouche et tzigane. Son jeu éblouissant, son swing habité, sa virtuosité en font un des plus brillants successeurs de Stéphane Grapelli.

    Nul mieux que Romane n’incarne, à travers ses compositions et son jeu, le respect et le souvenir du maître. Son association avec Stochelo Rosenberg est impressionnante. La sortie de leur disque « Gypsy Guitar Masters », en mars, a été un des temps forts de l’actualité jazz 2006.

  • PAF Trio

    Depuis plus de quinze ans, le PAF Trio est une des valeurs essentielles du jazz européen. Si cette formation est souvent associée au nom de Paolo Fresu, il s’agit en fait de la réunion de trois fortes personnalités, Antonello Salis et Furio di Castri en partageant le leadership avec le trompettiste sarde. On ne présente plus Paolo Fresu : un des plus beaux sons de la planète jazz, un phrasé elliptique et somptueusement délié, qui se conjugue à merveille avec les extravagances d’Antonello Salis et les lignes de basse somptueuses de Furio di Castri. Pleine de magie et de poésie, leur escale à Brignoles a été une des grandes soirées du festival.

  • Jaleo

    Louis Winsberg, alors guitariste du groupe Sixun, a été de la première édition du Festival de Brignoles. Il nous est revenu cette année avec Jaleo, à la tête duquel il collectionne les succès depuis plusieurs années sur les scènes du monde entier. Jaléo, c’est la fusion parfaite entre flamenco, jazz et musique indienne. Un spectacle riche en chants, danses et lumières qui a clôturé en beauté ce festival 2006.


----- Greetings | Mentions légales -----
yaquoi.com